lundi , 22 avril 2019
Accueil / une ville Solidaire / Centre Communal d’Action Sociale Lucien-Chevalier

Centre Communal d’Action Sociale Lucien-Chevalier

Pour une optimisation idéale, la page a été sectionnée en plusieurs « chapitres ». Pour naviguer sur la page, cliquez sur suivant/précédent

Le Centre Communal d’Action Sociale Lucien-Chevalier (CCAS) est un établissement public essentiel de l’action sociale locale, tournée vers l’ensemble des Harnésiens.

Contacts

Contacts

E-mail : centre.social@ccas.ville-harnes.fr
Tél : 03 21 69 81 79
Fax : 03 21 69 81 70
Adresse : Chemin de la deuxième voie – complexe Mimoun 62440 HARNES
Suivant Avant

Présentation

L’équipe est composée de 12 agents dotés de multiples compétences. En effet, outre leurs missions quotidiennes, ils se mobilisent également lors d’événements, et deviennent animateurs, cuisiniers, serveurs… afin de faire de chaque manifestation une réussite.

Régine Oudjani, directrice du CCAS, en lien avec Annick Bos-Witkowski, maire-adjointe en charge des actions sociales et de la solidarité, coordonne les actions et services à destination des habitants. Ce dernier a pour mission d’animer une action générale de prévention et de développement social au sein de la commune en liaison étroite avec les institutions publiques et privées.

Pour remplir la tâche qui lui est impartie, le Centre communal d’action sociale dispose d’un organe de gestion : le conseil d’administration, et de moyens propres : un budget autonome et du personnel relevant de son autorité.

Le conseil d’administration gère le Centre communal d’action sociale. À ce titre, il est habilité à prendre des délibérations qui sont tenues sur un registre spécial. Afin d’assurer le secret de certaines décisions, ce registre se compose de deux tomes :

  • un relatif aux actes communicables (décisions de portée générale),
  • un relatif aux actes non communicables (décisions individuelles).

Ainsi, le conseil d’administration vote l’ensemble des documents budgétaires, décide des actions à mener, émet son avis sur les demandes d’aide sociale facultative et est chargé de pourvoir à l’exécution de ses délibérations, notamment par le vote des crédits et la création des emplois nécessaires.

Composition du Conseil d’administration :

  • un président : le maire de la commune
  • de 4 à 8 membres élus par le conseil municipal en son sein
  • de 4 à 8 membres nommés par le maire dont :
    • un représentant des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions,
    • un représentant des associations familiales désigné sur proposition de l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF),
    • un représentant des associations de retraités et de personnes âgées du département,
    • un représentant des associations de personnes handicapées du département (sans candidature de ces associations, le Maire a la faculté de nommer des citoyens représentant le secteur social).

Tour d’horizon des actions et services

Accueil : Dès l’entrée, Monique assure l’accueil physique et téléphonique du public, le renseigne et l’oriente vers les différents services. Elle effectue également les prises de rendez-vous et informe les usagers sur les permanences se tenant au C.C.A.S. (C.A.F., associations…). C’est enfin auprès d’elle que vous pouvez retirer les dossiers de demande d’aides, de logement, d’A.P.A., de téléalarme ou encore d’aide juridictionnelle.

Développement Animation Sociale : David assure la conduite des actions dites de proximité sociale (le réveillon solidaire, la semaine bleue, chichis Pâques, le goûter du bel âge, les sorties à la mer, Octobre Rose, etc.). Il a également pour mission de développer et d’animer un réseau partenarial de proximité (associations, institutions…) dans le cadre de la mise en place de nouvelles actions de prévention, ainsi que la promotion des projets et programmes de l’action sociale.

Aide Sociale Légale : Cette prestation constitue une obligation pour la collectivité locale et un droit pour les administrés. Catherine et Christel aident les administrés à constituer leurs dossiers et les transmettent aux administrations compétentes (Conseil Départemental, Organismes de sécurité sociale…). Ainsi, elles ont en charge l’instruction et le suivi des demandes d’aides sociales pour frais de placement (EHPAD, foyer…) des personnes âgées et en situation de handicaps, ainsi que les demandes d’aides ménagères au titre de l’aide sociale, d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et de la téléassistance. Elles instruisent aussi les demandes d’Allocation d’Adulte Handicapé (AAH), de carte d’invalidité, de stationnement en lien avec la MDPH.

Aide Sociale Facultative : Cathy et Khadidja sont chargées d’apporter une écoute, des conseils et un soutien aux personnes et familles en situation de précarité au travers de diverses prestations. Aussi, elles instruisent les dossiers de demande de R.S.A., d’Epicerie Sociale, de Fonds de Solidarité Energie (F.S.E.), de micro-crédit, d’aide alimentaire, aux combustibles, pour la cantine ou encore les accueils de loisirs. Elles travaillent ainsi en étroite collaboration avec le Collectif Solidarité (Secours Populaire, Secours Catholique, Restos du Cœurs, Encouragement au Dévouement), le PACTE 62, ainsi qu’avec tous les partenaires, à l’image des fournisseurs d’énergies.

Service Logement : Le CCAS ne propose pas de logement, mais vous accompagne dans vos démarches. Vous pouvez y déposer vos dossiers de demande de logement social. Virginie et Marie se chargent de les transmettre aux instances compétentes. Elles assurent également un suivi personnalisé des locataires en difficulté et effectuent des missions d’accueil d’hébergement d’urgence et de prévention des expulsions. Outre les réunions régulières avec les bailleurs, elles participent aux commissions d’attribution de logement. Elles instruisent également des dossiers «F.S.L. Accès» (cautions, ouvertures de compteurs…) et «F.S.L. Maintien» (dettes de loyer), sous conditions de ressources et selon certains critères.

Service Mobilité : Assuré par Josette et Kheira, ce service comprend le «Car Senior» et le transport des Seniors vers les clubs. Il facilite ainsi le maintien de la mobilité et l’autonomie de nos aînés. Le «Car Senior» leur permet ainsi d’accomplir le maximum de démarches, qu’elles soient de la vie quotidienne, administratives, médicales, sociales, mais également de loisirs. Vous pouvez faire appel à ce service en laissant vos coordonnées téléphoniques à l’accueil du C.C.A.S.

Résidence Autonomie Ambroise-Croizat : Matthieu, directeur, est chargé de coordonner l’accompagnement social, individuel et collectif des 68 résidents (personnes âgées de 60 ans et plus ou bénéficiaires de l’AAH). Il gère également la gestion locative sociale, l’encadrement des 13 agents et l’entretien, via les organismes prestataires, mais aussi la gestion du bâti et la sécurité du personnel et des occupants.

Animation socio-culturelle : Grégory accueille tout public et crée une dynamique de groupe et du lien social à travers différents ateliers et / ou activités. De plus, il apporte son savoir-faire au quotidien à tous les participants, de l’informatique à la création d’objets, en passant par le dessin, ou encore à travers l’écriture de pièces de théâtre, la création d’œuvres, la production de court métrage, les ateliers d’écriture, de peinture, de céramique…

Le financement du CCAS

Le Centre communal d’action sociale dispose d’un budget autonome qui prend notamment en compte le personnel nécessaire à l’accomplissement de ses actions.

Trois sources de financement peuvent être distinguées :

  1. les ressources propres : un tiers du produit des concessions de terrain dans les cimetières, les dons et legs ainsi que les produits de quêtes ou de collectes,
  2. les ressources liées aux services et aux actions créés et gérées par le Centre communal d’action sociale : les participations de divers organismes au financement de certaines actions et prestations (département, caisses de retraite…), ainsi que les participations des bénéficiaires des services et prestations assurées par le Centre communal d’action sociale,
  3. les ressources extérieures non affectées à une action précise : ces ressources proviennent de la subvention communale qui constitue l’apport prépondérant et obligatoire au fonctionnement de tous les Centres communaux d’action sociale.

Enfin, pour appliquer les délibérations prises par le conseil d’administration, le Centre communal d’action sociale dispose d’un personnel qui est soumis aux mêmes règles que les agents communaux : le statut de la fonction publique territoriale.

Suivant Avant

A voir aussi

La Mutuelle Communale JUST

Le constat Notre Maire, Philippe Duquesnoy, dresse un constat difficile : « à ce jour, 5 …

Modifier taille des caractères
X