dimanche , 11 avril 2021
Accueil / Actualité / L’activité physique au service de la santé

L’activité physique au service de la santé

Voilà près d’un an que la Covid-19 bouleverse nos vies, nos habitudes et nos relations sociales. Douze mois davantage propices à l’utilisation accrue des nouvelles technologies et à la sédentarité. Encore aujourd’hui, l’accès à la pratique sportive, véritable échappatoire au stress du quotidien, reste très limité, avec un certain impact sur la santé et le moral. L’activité physique a des vertus qui ne sont plus à prouver. On fait le point.

Depuis 2002, via son Programme national nutrition santé (PNNS), le Ministère chargé de la santé recommande l’équivalent d’au moins 30 minutes de marche rapide par jour, au minimum 5 fois par semaine, pour les adultes ; et l’équivalent d’au moins 60 minutes quotidiennes pour les enfants et adolescents. Pour autant, moins de la moitié des Français âgés de 15 à 75 ans, respectait ces recommandations en 2019. Un chiffre en net recul avec les mesures sanitaires, ce qui inquiète les professionnels de santé.

Il est prouvé que l’activité physique régulière diminue les risques de maladies non transmissibles, comme les maladies cardio-vasculaires, les AVC, le diabète et certains cancers. Elle renforce les défenses immunitaires et constitue un véritable allié contre la Covid-19. Elle contribue également à maintenir un poids corporel sain et à améliorer la santé mentale, la qualité de vie et le bien-être.

Les espaces verts, refuges face au stress et à l’anxiété !

Certes, petits et grands, sportifs confirmés ou de loisirs, sont privés d’activités physiques en clubs. Les activités en intérieur sont pour le moment proscrites. Pour autant, notre Ville regorge d’espaces verts et de promenades, où il fait bon flâner et se détendre, mais aussi se dépenser et décompresser : le Bois de Florimond et son lagunage, la Coulée Verte, les Berges de la Souchez ou encore le marais du Brochet harnésien.

Avenir des Cités, un exemple à suivre !

Suivons l’exemple des mamans et jeunes du club de prévention «Avenir des Cités» qui, se retrouvent chaque semaine, par petits groupes, à l’occasion des ateliers «Sport Santé» pour les unes et «Mercredi sport» pour les ados. De la marche et du sport en plein air, dans le respect des règles et mesures sanitaires, qui apportent de véritables bouffées d’oxygène et permettent de soulager le stress.

Nous vous rappelons qu’il est conseillé de reprendre une activité progressive, adaptée à son état de santé et à sa condition physique, en évitant les efforts violents. En cas de doute, et surtout dès l’âge de 50 ans, un examen médical devient nécessaire pour obtenir des conseils de prudence

A découvrir

Harnes prépare sa saison printanière !

Redynamiser le centre-ville de Harnes est un projet auquel la Municipalité s’attache. Il est nécessaire …

X
X
X
X
X
X