samedi , 16 février 2019
Accueil / Actualité / La Municipalité au cœur de l’accompagnement à l’image !

La Municipalité au cœur de l’accompagnement à l’image !

De nos jours, les écrans font partie intégrante de nos vies. Pour autant, il est essentiel de ne pas ignorer les risques qui pèsent sur les plus jeunes et d’entreprendre une démarche éducative face aux images. Tels étaient les objectifs de deux actions proposées en janvier…

Mercredi 23 janvier 2019, une trentaine de bambins, accompagnés de leurs animateurs, de leurs «nounous» ou encore de leurs parents, ont assisté à «Ma première toile», un ciné-spectacle destiné aux jeunes enfants. Il s’agissait d’une projection de plusieurs courts-métrages «Petits contes sous la neige» , complétée d’une animation collaborative autour de marionnettes avec la compagnie «De Fil et d’Os».

Préalablement, Myriam Van Agt, médiatrice cinéma à la CALL, a sensibilisé les assistants maternels et parents fréquentant le Relais Petite Enfance à  l’éducation à l’image pour les plus petits. Ainsi, des séances adaptées au jeune public pourront être programmées. Elles seront suivies d’animations leur permettant de rejouer ce qu’ils viennent de voir, de s’approprier ce qui les intéresse, de développer l’imaginaire, de comprendre et d’échanger avec les adultes accompagnants… «Pas d’écran avant 3 ans» , alerte le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA). Mais, dans une société du «tout image», l’important n’est pas tant de respecter cette injonction, que d’accompagner les tout-petits dans une découverte des images et de les inscrire dans une position d’acteurs face aux écrans. En effet, à 3 ans, un jeune enfant n’est pas capable de dissocier la réalité de la fiction : il a besoin de manipuler, d’expérimenter pour comprendre son environnement et se développer.

Il convient surtout d’adapter la durée du film à leur capacité d’attention (maximum 45 minutes), mais aussi les histoires et images à leur sensibilité, niveau de réflexion et de perception, tout en créant des ponts avec ce qu’ils connaissent déjà. Il s’agit aussi de les ouvrir à la diversité des représentations audiovisuelles qui, sur le petit écran, ont tendance à être trop uniformisées.

À ce sujet, pour les parents et les professionnels de l’enfance, il existe une plateforme qui propose des courts-métrages gratuits, aux graphismes très riches, classés par âge, thème, genre, durée, permettant de choisir à la carte ce qu’on veut faire partager à nos enfants (lien ci-contre).

A voir aussi

Finies les excuses, soyez pris la main dans le sac !

Des porte-clés contenant des sacs à excréments sont désormais à disposition des Harnésiens, à l’accueil …

Modifier taille des caractères
X